« La santé solidaire en danger ? » Grande consultation populaire en ligne sur l’avenir de notre santé solidaire Du 16 novembre 2009 au 31 janvier 2010

LOGO-CISS.pngDepuis plusieurs années, nous alertons sur les difficultés d’accès aux soins des personnes en situation de handicap pour des raisons financières : exclusion de la couverture maladie universelle complémentaire pour les bénéficiaires de l’AAH ou de minima sociaux, franchises médicales, dépassements d’honoraires, … Cette année encore, à l’occasion du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2010, nos craintes sont renforcées (projet de hausse du forfait journalier hospitalier, déremboursements de médicaments, modification des conditions d’entrée et de sortie du régime des affections de longue durée (ALD), taxation des indemnités journalières.
Faut-il continuer de cette façon à amputer un peu de l’assurance maladie solidaire au risque de se réveiller dans 10 ans avec une assurance maladie qui ne remboursera plus que 50 % de la dépense de santé au lieu de 75 % ?
Pour éviter cet écueil, nous avons choisi d’engager le débat que les pouvoirs publics nous refusent depuis trop longtemps !

Dès aujourd’hui, nous mettons donc collectivement en ligne le site internet
www.santesolidaireendanger.org Et retrouvez aussi la consultation populaire sur Internet que le collectif interassociatif sur la santé a lancé. Elle est ouverte sur le site suivant jusqu’au 31 janvier 2010: http://santesolidaireendanger.org/ledebat/.

Lien permanent Catégories : Actualités 3 commentaires 3 commentaires

Commentaires

  • Blog trés interressant !



    juste une question comment faire pour s'abonner au fil de discussion

  • inscrivez vous à la 'newsletter' en fournissant votre adresse mail sous la catégorie 'newsletter' dans la colonne de droite du blog.

  • Bonjour,
    Je vois que ce blog se remplit et c'est très bien !
    Je voulais répondre à un questionnaire mais je m'y suis prise trop tard.
    Je suggère que vous envoyez ces questionnaires par e-mail, cela irait plus vite et serait moins couteux.
    V.Danjou

Les commentaires sont fermés.