Je veux faire l'amour : paraplégique demande assistance sexuelle

Le 11 mars dernier, le comité consultatif national d'éthique rendait un avis négatif sur la question de l'assistance sexuelle pour les personnes handicapées. C'est Roselyne Bachelot, alors ministre des solidarités et de la cohésion sociale qui avait saisi le comité sur le sujet.

Sujet tabou et chargé d'idées reçues. En mai 2006, selon un sondage IFOP commandé par l'APF, 61 % des personnes interrogées pensaient que les personnes handicapées n'avaient tout simplement pas de sexualité.

the-sessionsok.jpg

Même si le comité soulignait dans son rapport les situations de souffrance et de solitude, il estimait que la France ne pouvait pas créer un statut légal d'assistant sexuel, comme il en existe aux Etats Unis, en Suisse, aux Pays bas ou en Belgique.

Le magazine de la rédaction est allé à la rencontre de celles et ceux qui ont réagi à ce refus du comité... en disant "je veux faire l'amour".

Reportage de Florence Sturm, réalisé par Annie Brault, avec Francis Pascal à la prise de son.

Invité(s) :
Jérôme Guedj, président du conseil général de l'Essonne (PS)
Anne-Marie Dickelé, co-rapporteur de l'avis du Comité national d'éthique.

(Ré)écoutez l'émission sur le site de France Culture.

Picto handicap visuel.jpgAccès audio : 
podcast

Lien permanent Catégories : Actualités 1 commentaire 1 commentaire

Commentaires

  • Et oui ,voila nos politiques au pied du mur avec deux visages.
    ils sont capable de dire oui au mariage pour tous et se battre pour que cela soit voter,mais quand il sa j'y du monde du handicapé il n'y a plus personne nous voilas de retour a l'age
    de pierre a croire que les handicapés sont des pestiférés .
    cela s'appelle de la discrimination (pas homophobie )

Les commentaires sont fermés.