Unis et plus nombreux encore ! les voeux d'Alain Rochon

Nouvelle année : à vos marques, prêts, participez !

alain rochon - photo officielle2bdef.jpgÀ chaque année, ses résolutions et ses projets. Pour l'APF, 2014 est placée sous le signe de la mobilisation autour d'enjeux forts.

Enjeu de démocratie d'abord, avec un appel à participer, c'est-à-dire à adhérer ! Adhérer pour agir avec l'APF, défendre les droits des personnes en situation de handicap et de leur famille, représenter l'association dans les instances locales et régionales et débattre de ses orientations. Adhérer pour que vive son projet associatif : celui de faire bouger les lignes et de construire une société inclusive.

D'ailleurs, dès cette année, l'APF a un rendez-vous important pour sa démocratie :  le renouvellement d'une partie de son Conseil d'administration dans les mois qui viennent, en attendant les élections des conseils départementaux et des commissions nationales en 2015.

Alors si ce n'est déjà fait : rejoignez-nous !

Enjeu financier, également, pour garantir notre indépendance et notre capacité de développement et d'innovation, dans un contexte économique difficile.

Enjeux politiques, ensuite, avec les revendications que nous devons continuer à porter, encore et encore, et la pression à exercer sur les pouvoirs publics afin de faire entendre notre voix sur tous les sujets au cœur de la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de leur famille pour assurer leur pleine participation citoyenne.

L'accessibilité sera bien sûr au centre de notre action.

La concertation nationale sur les agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP) qui vient de s'achever est synonyme pour nous de profonde inquiétude devant les options proposées pour rendre la France accessible. En dépit de trois lois (dont la première date de 1975), faisant de l'accessibilité une obligation nationale, les pouvoirs publics n'ont pas accompagné ce cadre législatif par une impulsion politique et financière et une grande majorité des acteurs ont joué la carte de l'attentisme. Aujourd'hui, le constat est amer : l'échéance d'accessibilité de la France pour 2015 ne sera pas respectée et que les personnes en situation de handicap devront encore patienter entre 3 et 10 ans pour pouvoir vivre comme des citoyens ordinaires ! Aussi, devant de tels délais inacceptables, nous demandons au Premier ministre que les échéances soient effectivement resserrées afin de permettre la participation pleine et entière de tout un chacun à la vie de la société française.

En outre, la parution de notre baromètre, en février et les élections municipales, en mars, constitueront deux moments marquants pour interpeller sur la mise en accessibilité de la cité à un an de l'échéance fixée par la loi du 11 février 2005.

La Conférence nationale du handicap qui devrait avoir lieu au deuxième semestre 2014 sera aussi le moment de faire valoir nos demandes concernant les ressources et la compensation, grands oubliés du dernier Comité interministériel du handicap. Une conférence que nous ne manquerons pas de préparer donc, notamment dans le cadre de groupes de travail avec le gouvernement.

Et, dès le printemps, nous serons mobilisés autour du projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement et les enjeux qu'il comporte : maisons de l'autonomie, compensation...

A noter aussi dans l'agenda politique, des sujets qui nous concernent tels que les élections européennes, la Stratégie nationale de santé, la formation professionnelle, l'économie sociale et solidaire, la rentrée scolaire...

Alors permettez-moi de faire un vœu : que 2014 nous voit franchir toutes ces étapes ensemble, unis et toujours plus nombreux.

Je vous souhaite une très belle année.

 

Alain Rochon, Président

 

Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
podcast

Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.