Les handicapés, ces « assistés » que les conservateurs britanniques veulent remettre au travail

arton3805-47927.jpg

Sous prétexte de coupes budgétaires, le Royaume-Uni recourt à des sociétés privées pour sous-traiter des missions auparavant réalisées par son administration publique. La société française Atos s’est vue confier la tâche de mettre en œuvre la réforme des pensions que perçoivent invalides et handicapés. Et d’évaluer leur aptitude au travail.

Résultat : malgré des pathologies lourdes, plusieurs dizaines de milliers de bénéficiaires ont été recalés et exclus de ce système de protection sociale. Les recours se multiplient et la colère gronde contre les méthodes d’Atos.

Lire l'article sur le site de Basta!

Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
podcast

Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.