Accessibilité des handicapés : pourquoi l'échéance de 2015 n'était pas tenable

Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
podcast

Plus l'échance approche, plus l'objectif paraît inatteignable. La loi du 11 février 2005 avait fixé dix ans de délai pour rendre les lieux publics, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. Ambitieux… mais irréaliste, comme le notait déjà la sénatrice PS Claire-Lise Campion dans un rapport de 2013, pourtant intitulé, dans un élan d'optimisme, « Réussir 2015 ».

A l'issue de trois mois de concertation, le gouvernement a finalement annoncé mercredi des aménagements, sous forme dun « Agenda d'accessibilité programmée » (Ad'AP) qui introduisent des délais supplémentaires pour se mettre aux normes sans encourir de sanctions, allant de trois ans pour les commerces à six ans pour les écoles et jusqu'à neuf ans pour les transports ou les « patrimoines complexes ». Un projet de loi doit être déposé en ce sens le 2 avril.

Les associations jugent ce report « inacceptable ». Pourtant, la réalité démontre que les chantiers sont encore nombreux en France. Etat des lieux des actions réalisées – et des efforts encore à faire.

Lire la suite sur le site du journal Le Monde.

Lien permanent Catégories : Accessibilité, Actualités 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.