• Accessibilité des handicapés : pourquoi l'échéance de 2015 n'était pas tenable

    Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
    podcast

    Plus l'échance approche, plus l'objectif paraît inatteignable. La loi du 11 février 2005 avait fixé dix ans de délai pour rendre les lieux publics, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. Ambitieux… mais irréaliste, comme le notait déjà la sénatrice PS Claire-Lise Campion dans un rapport de 2013, pourtant intitulé, dans un élan d'optimisme, « Réussir 2015 ».

    A l'issue de trois mois de concertation, le gouvernement a finalement annoncé mercredi des aménagements, sous forme dun « Agenda d'accessibilité programmée » (Ad'AP) qui introduisent des délais supplémentaires pour se mettre aux normes sans encourir de sanctions, allant de trois ans pour les commerces à six ans pour les écoles et jusqu'à neuf ans pour les transports ou les « patrimoines complexes ». Un projet de loi doit être déposé en ce sens le 2 avril.

    Les associations jugent ce report « inacceptable ». Pourtant, la réalité démontre que les chantiers sont encore nombreux en France. Etat des lieux des actions réalisées – et des efforts encore à faire.

    Lire la suite sur le site du journal Le Monde.

  • Fermeture de la délégation

    A l'occasion des vacances d'hiver, la délégation APF de l'Ariège fermera ses portes du vendredi 28 février au dimanche 9 mars inclus. L'association rouvrira ses portes lundi 10 mars à 9h. 

    Toute l'équipe de la délégation APF de l'Ariège vous souhaite de bonnes vacances.

    A bientôt !

  • Le gouvernement s'attaque à l'accessibilité des lieux publics pour les handicapés

    Picto handicap visuel.jpgAccès audio : 
    podcast

    Commerces, bâtiments publics, transports... Malgré la loi, beaucoup de lieux restent encore inaccessibles aux handicapés. Même s'il annonce de nouveaux délais, le gouvernement veut définir des "agendas d'accessibilité programmée".

    Le gouvernement doit annoncer ce mercredi de nouveaux délais pour rendre lieux publics et transports accessibles aux handicapés, qui pourraient donner aux acteurs trois à neuf ans supplémentaires par rapport à l'échéance de 2015. La loi sur le handicap de février 2005 avait fixé l'objectif de rendre accessibles dans les dix ans les bâtiments recevant du public ainsi que les transports. Le gouvernement a reconnu en septembre que l'objectif de 2015 ne serait pas atteint, sans toutefois changer la date, afin de "ne pas décourager les bons élèves". 

    Lire l'intégralité de l'article sur le site de LCI.

  • La Cour des comptes appelle à réformer l'« inégalitaire » et « incohérente » politique fiscale du handicap

    « La fiscalité liée au handicap est un empilement de mesures sans cohérence. » Dans son rapport annuel, rendu public mi-février, la Cour des comptes tire à boulets rouges sur la politique fiscale du handicap. « En prenant en considération davantage l'origine du handicap que son degré de gravité, et en tenant insuffisamment compte des revenus des personnes concernées, le dispositif fiscal peut introduire, voire renforcer, des inégalités de revenu entre les personnes handicapées elles-mêmes », notent les magistrats. Le passionnant -et rare - rapport de la Cour, en cinq questions-réponses.

    Lire la suite sur le blog de FaireFace.

  • Présentation de Palanqueto: un dispositif ludique pour jouer de nos différences

    «Palanqueto» en occitan signifie passerelle.

    Tel est le nom du dispositif présenté jeudi 13 février dans les locaux de la Communauté de communes du pays de Foix (CCPF) en présence des nombreux partenaires qui ont participé et contribué à son aboutissement.

    Présenté par Caroline Desarnaud, éducatrice spécialisée en charge de l’accompagnement des enfants en situation de handicap ou en difficulté au sein des structures d’accueil de la petite enfance, ce projet partenarial est né de la convergence des intérêts de la CAF, des PEP et de la Communauté de communes pour ce projet structurant.

    Lire l'artcile sur le site d'Ariegenews.

    Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
    podcast

  • Les handicapés, ces « assistés » que les conservateurs britanniques veulent remettre au travail

    arton3805-47927.jpg

    Sous prétexte de coupes budgétaires, le Royaume-Uni recourt à des sociétés privées pour sous-traiter des missions auparavant réalisées par son administration publique. La société française Atos s’est vue confier la tâche de mettre en œuvre la réforme des pensions que perçoivent invalides et handicapés. Et d’évaluer leur aptitude au travail.

    Résultat : malgré des pathologies lourdes, plusieurs dizaines de milliers de bénéficiaires ont été recalés et exclus de ce système de protection sociale. Les recours se multiplient et la colère gronde contre les méthodes d’Atos.

    Lire l'article sur le site de Basta!

    Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
    podcast