La langue des signes, une option encore méconnue du Bac

De plus en plus d'élèves choisissent comme option au baccalauréat, la langue des signes française. Pour la session 2014, ils étaient plus de 1 300.

Dans le monde, on estime à environ 700 millions le nombre de personnes atteintes de surdité, c'est-à-dire sourdes et malentendantes. En France c’est 6 à 8% de la population qui souffre de ce handicap. Le moyen pour communiquer avec eux est d’apprendre la langue des signes. Cet apprentissage est en constante augmentation. Les intérêts à se former sont divers, on peut souffrir de surdité et souhaiter se former, ou avoir  le souhait de communiquer avec un membre de sa famille souffrant de ce mal. Une autre raison peut pousser les gens à apprendre cette langue, celle-ci est professionnelle, en effet de nombreuses personnes souhaitent devenir traducteur ou interprète spécialisé en langue des signes française (LSF).

Lire l'intégralité de l'article sur le site de Digischool.

Picto handicap visuel.jpgAccès audio :
podcast

Lien permanent Catégories : Actions de sensibilisation 0 commentaire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.